Présidence du Gabon - Gabon Industriel

Gabon Industriel Accueil

Archives

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer
Retour à la liste
15/06/2015 Ressources Naturelles

Le Gabon dit stop à l’exportation des matières premières brutes

Inauguration du complexe métallurgique de Moanda
Après 2020, le Gabon n’exportera plus aucune matière première sans que celle-ci n’ait subi au moins une première transformation locale. C’est ce qu’a annoncé le Président Ali Bongo Ondimba à l’occasion de l’inauguration du complexe métallurgique de Moanda le 12 juin.

La volonté politique du Chef de l’Etat gabonais est sans équivoque : « A partir de 2020, nous n’exporterons plus rien qui ne subisse au préalable une première transformation locale. […] De la première transformation, nous nous acheminerons vers d'autres et c'est une voie qui amènera notre économie à être plus performante. »

Le complexe métallurgique de la Comilog à Moanda, qui vient de lancer ses activités de transformation du manganèse, se veut un projet exemplaire de cette politique d’industrialisation : « Si nous avons réussi à faire cette transformation en ce qui concerne le minerai de manganèse, nous pouvons le faire aussi dans d’autres secteurs », a expliqué le Président Ali Bongo Ondimba, non sans rappeler que « la transformation locale nous apporte plus de valeur ajoutée. »

Entre autres avantages liés à la transformation locale des matières premières, la création locale d’emplois tient une place de choix. L’exemple de la filière bois est probant : grâce à l’entrée en vigueur de l’interdiction d’export des grumes brutes en 2010, le nombre d’employés dans ce secteur est passé de 3812 en 2009 à 6985 en 2014. De même, le nombre d’unités de transformation du bois est passé de 81 en 2009 à 130 en 2014.

Inauguration du complexe métallurgique de Moanda : un complexe pionnier en Afrique subsaharienne

La Comilog va désormais transformer le minerai de manganèse en métal pur et en alliage métallique.