Présidence du Gabon - Gabon Industriel

Gabon Industriel Accueil

LES ENJEUX PAR SECTEUR

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer

LE FER

Les gisements de fer au Gabon
Le principal gisement de fer au Gabon se trouve à Belinga, au nord-est du pays. Découvert en 1895 il est l'un des derniers grands gisements au monde jamais exploités. La teneur en fer qui en est extraite est de 64%, ce qui en fait le premier gisement de sa catégorie sur la planète. Ses réserves sont aujourd’hui estimées à 1 milliard de tonnes.
Outre le gisement de fer de Bélinga, on dénombre d’autres gisements dénommés Batouala, Boka-Boka et Minkébé
L’exploitation de fer est un secteur particulièrement prometteur : actuellement, la demande d’acier à l’international ne cesse de s’intensifier, en particulier dans les pays émergents tels que l’Inde ou le Brésil. Les experts en industrie extractive estime que la demande mondiale aura une telle incidence sur les cours du fer que celui-ci pourrait voir sa tonne augmenter de 50 à 90% sur les comptoirs internationaux.

Les ambitions pour l'exploitation du fer

L’exploitation du gisement de fer de Belinga soutient la valorisation locale des matières premières au Gabon permettant ainsi au pays de devenir un « hub métallurgique » et de créer une dynamique entrepreneuriale locale. L’exploitation du gisement de fer dans le cadre du Gabon Industriel entraînera en outre la construction d’infrastructures qui induiront nécessairement le développement d’autres secteurs.
Par ailleurs, pour matérialiser le “Gabon Industriel”, de nombreux départements et secteurs devront être boostés et mis en synergie. On note à cet effet que la convention de Belinga signé en 2006 entre l’Etat et la holding chinoise CEMEC (Société nationale de Chine des machines et des équipements d'import-export) fait l’objet d’un réexamen approfondi et juste.

Les opportunités dans l'exploitation du fer

La mise en œuvre du projet d’exploitation de la mine de fer de Belinga est un processus de mise en valeur locale avec pour ambition la création d’une vraie valeur ajoutée et de bassins d’emplois. 26 850 emplois seront créés pour les nationaux gabonais. En période d’exploitation, la mine de fer de Bélinga générera 3 000 emplois directs et 10 000 emplois indirects, réservés en priorité aux Gabonais ainsi que le stipule l’engagement pris par feu Omar Bongo Ondimba lors de la signature avec la CEMEC.
Cette exploitation permettra de favoriser la construction du barrage hydroélectrique de Poubara. La construction de la nouvelle ligne de chemin de fer entre Belinga et Libreville d’une longueur de 561,5 km est l’autre projet-phare de l’exploitation. La construction d’un port commercial en eau profonde à Santa Clara est également à l’ordre du jour.

Inauguration du complexe métallurgique de Moanda : un complexe pionnier en Afrique subsaharienne

La Comilog va désormais transformer le minerai de manganèse en métal pur et en alliage métallique.