Présidence du Gabon - Gabon Industriel

Gabon Industriel Accueil

Energie

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer

LES ACTIONS POUR LE SECTEUR PÉTROLIER

 

Création d’un hub énergétique sur toute la façade atlantique de l’Afrique - Juin 2013

A l’occasion de la clôture de la 2ème édition du NYF Africa, un accord stratégique dans le secteur énergétique a été finalisé entre Gunvor, géant suisse du négoce pétrolier, et le Gabon. Ce projet touche au développement du raffinage et de la transformation de produits pétroliers.

Les objectifs :

Le but est de créer un centre de commercialisation de produits pétroliers qui couvrira toute la façade atlantique de l'Afrique, de la Mauritanie à l'Afrique du Sud.

Date de lancement :

Le 16 juin 2013.

Les étapes-clés :

  • La première étape consistera en la création d’une société commune de commercialisation de produits raffinés produits au Gabon. Le capital de la société s’élèvera à un million de dollars détenu à hauteur de 55% par l’Etat gabonais et à 45% par Gunvor. Pour le démarrage des activités, Gunvor apportera 500 millions de dollars de fond de roulement sous forme de prêt.
  • Le démarrage des activités est prévu en septembre 2013.


 

Adoption d'un nouveau Code des Hydrocarbures - Décembre 2012

Le Gabon va se doter d’un nouveau code dans le secteur des hydrocarbures.

Les objectifs :

Fixer le régime juridique, fiscal et douanier ainsi que le taux de change applicable aux activités d’exploration, d’exploitation et de transport des produits pétroliers.

Date de lancement :

1er décembre 2010

Date de livraison :

31 décembre 2012


 

Création de la Gabon Oil Company - Décembre 2012

La création d’une société nationale du pétrole, la « Gabon Oil Company », permettra le contrôle des participations de l’Etat dans les sociétés pétrolières et un meilleur contrôle de l'exploitation du pétrole gabonais.

Les objectifs :

  • Asseoir la présence de l'Etat dans le secteur stratégique du Gabon et mieux défendre ses intérêts ;
  • Gérer les participations de l'Etat dans les sociétés pétrolières, de la gestion de l'exploration, de l'exploitation et de la distribution.

Date de décision :

4 mars 2010

Date de réalisation :

31 décembre 2012

Les étapes clés :

Participation effective de la Gabon Oil Company (GOC) à la production pétrolière - 31 décembre 2012

Annonce de la création de la Gabon Oil Company - 4 mars 2010

C’est à l’occasion du premier Conseil des Ministres délocalisé, qui s’est tenu à Port-Gentil le 4 mars 2010, que le Président Ali Bongo Ondimba a pu réaffirmer sa volonté de développer l’activité économique et l’industrialisation du Gabon et qu'il a annoncé la création de la compagnie nationale du pétrole.


 

Responsabilité sociale des Entreprises  - Septembre 2011

Pour pallier aux conséquences néfastes de la non prise en compte de la responsabilité sociale des entreprises dans le cadre de l’exploitation des ressources naturelles, le Président de la République a instruit les Ministres des Mines et de l’Economie de procéder à la formalisation des obligations des entreprises en territoire gabonais dans le domaine des mines et des hydrocarbures en généralisant le mécanisme de la PID/PIH.

Pour les villes minières et pétrolières, ce dispositif va accroitre le niveau des investissements collectifs et permettre aux entreprises de participer au côté de l’Etat à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Dans ce contexte, la totalité des financements issus de la PID et la PIH sera affectée à des projets structurants ou à fort impact social. C’est dans ce cadre que sera financée la nouvelle centrale thermique à gaz de Port Gentil dont les travaux devront démarrer incessamment ainsi que le financement, par Total Gabon, des travaux de l’aéroport de Port-Gentil.

Objectifs :

. Préserver les écosystèmes et protéger l’environnement
. Accroitre le niveau des investissements collectifs et améliorer les conditions de vie des populations

Date de décision :

12 septembre 2011


 

Shell Gabon ambitionne d’investir 3 500 milliards de FCFA dans l’exploration en offshore  - Juillet 2011

Le Président Directeur Général de la compagnie Shell Gabon, Andrew Drewett, a annoncé le vendredi 8 juillet à la radio nationale que le groupe Shell pourrait investir 3 500 milliards de FCFA pour l’exploration du pétrole dans l’offshore gabonais.

Le même jour, Andrew Drewett a rencontré à Libreville le Ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Alexandre Barro Chambrier, auquel il a présenté les activités de Shell Gabon sur le territoire national et les investissements qui sont prévus dans les années à venir.

M. Drewett a notamment évoqué l’ambition du groupe d’investir 3 500 milliards de FCFA dans l’exploration en offshore, en cas de résultats favorables d’une étude en 3D menée par la société CGGVeritas pour le compte de Shell sur des structures salifères en eaux profondes au large du Gabon. Cette étude vient compléter un projet d'acquisition conventionnel de 7 900 km², réalisé par CGGVeritasSymphony au moyen de dix streamers solides Sentinel et du système de contrôle de streamers Nautilus de Sercel. Dovetail, la nouvelle solution d'acquisition et de traitement de CGGVeritas, destinée à réduire les compléments d'acquisition et à permettre un échantillonnage plus régulier, a également été déployée.

Shell Gabon a déjà investi 25 milliards de FCFA dans des études sismiques en mer profonde. Le groupe, basé à Gamba, seconde ville pétrolière au Gabon, produit actuellement environ 70 000 barils de pétrole par jour et dispose d’un capital de 15 milliards de FCFA. Présente au Gabon depuis 1960, la compagnie emploie environ 530 personnes.


 

Lancement d'un audit du secteur pétrolier - Mars 2011

Afin de mieux cerner les flux financiers issus de l’industrie pétrolière et de renforcer sa gouvernance, le Conseil des Ministres délocalisé à Makokou du 30 mars 2011 a décidé de procéder à l’audit dudit secteur au Gabon. Cet audit, conduit par le Cabinet ALEX STEWART INTERNATIONAL devra notamment :

  • auditer l’efficacité des pratiques opérationnelles en matière technique, économique, juridique et fiscale de la Direction Générale des Hydrocarbures et de la Direction Générale des Impôts ;
  • auditer les opérations d’exploration, de production, d’exportation et de commercialisation des opérateurs du secteur ; ceci afin de déterminer le niveau de conformité de chaque société pétrolière à ses obligations contractuelles de concession ou de partage de production ;
  • effectuer une étude comparative des contrats de concession et de partage des profits signés par chaque société pétrolière avec le Gouvernement, sous des normes internationales établies et autres contrats similaires dans les pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe ainsi que sur les continents américains, en vue de déterminer si les termes de ces contrats sont avantageux ou non pour la République Gabonaise.


 

Lancement d'un audit sur l'offshore gabonais - Décembre 2010

Le gouvernement a lancé en décembre 2010 un audit des installations en offshore des compagnies pétrolières opérant au Gabon afin de garantir la sécurité environnementale des sites concernés. Il s'agit en effet de prévenir d’éventuelles pollutions maritimes qui pourraient être provoquées par des fuites d’hydrocarbures.


 

Vente de 42 blocs pétroliers en eau profonde et ultra-profonde par une procédure de gré à gré - Novembre 2010

Les 42 blocs concernés sont ouverts à toutes les sociétés et feront l'objet dès le premier trimestre 2011 de négociations directes avec les investisseurs qui souhaitent explorer le bassin sédimentaire du Gabon.

Le gouvernement gabonais entend offrir pour l'exploration de son bassin profond et très profond un cadre institutionnel, législatif et fiscal attractif, compétitif et sécurisé, grâce à la mise en place d'un Code des Hydrocarbures et de la Gabon Oil Company (GOC), nouvelle société nationale du pétrole.


 

Projet de construction d'une nouvelle usine de raffinage soutenu par la Corée du Sud - Mai 2010

Lors de sa rencontre en mai 2010 avec le Ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Julien Nkoghe Bekale, l'Ambassadeur de la République de Corée du Sud au Gabon, Seong-jin Kim, a annoncé la volonté de son pays de soutenir le Gabon pour la construction d'une nouvelle raffinerie.

« Avec le concours de la société Samsung, la Corée a une expérience en la matière. Nous avons techniquement assisté le Ghana à construire une raffinerie moderne. Nous pensons premièrement à une usine de raffinage moderne, à base de technologies ultramodernes », a affirmé Seong-Jin Kim. Et l'Ambassadeur de rajouter : « Le Gabon exprime un besoin sur la question, nous pensons que nous pouvons l'accompagner dans la construction d'une nouvelle usine à Libreville. Le gouvernement coréen est prêt à partager la technologie en opérant un transfert de technologies, de hautes technologies vers le Gabon». Le projet de construction de l'usine de raffinage est un pendant à la subvention de 11 milliards de francs CFA que verse l'Etat gabonais afin de subventionner la Société gabonaise de raffinage (SOGARA).

 

Séance de travail et de concertation pour la mise en place du nouveau code des hydrocarbures - Mars 2011

Afin de recueillir les opinions des spécialistes sur le nouveau code des hydrocarbures, le Minitre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Alexandre Barro Chambrier, a réuni le 18 mars 2011 les représentants de l’Union des Pétroliers du Gabon (UPEGA) ainsi que les experts de son Ministère pour une séance de travail.

Le nouveau code, élaboré par des spécialistes de l’économie, du droit et de l’ingénierie du Ministère des Mines, doit fixer les conditions juridiques, douanières et fiscales des activités relatives à l’industrie pétrolière, à savoir l’exploration, l’exploitation et le transport des produits.

Il doit également permettre de suivre et contrôler plus efficacement l’activité, les contrats d’exploitation et la production dans ce secteur.


 

Renouvellement pour 20 ans des contrats d'exploitation de Total et Shell - Octobre 2010

Le Ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Julien Nkoghe Bekale, a procédé le 15 octobre 2010 à la signature du renouvellement pour 20 ans des contrat de Shell Gabon et Total Gabon, pour l'exploitation pétrolière et le partage de production des champs Avocette-Dianongo et Coucal.


 

« Programme citoyen » d'ENI pour la formation des cadres du Ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures - Avril 2010

La société pétrolière ENI a lancé un « Programme Citoyen » pour former les étudiants gabonais et les cadres du Ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures aux métiers du secteur pétrolier. Ce programme offre l’opportunité aux cadres du Ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, de consolider leurs connaissances grâce à l’ENI Corporate University de Milan, qui délivre un master en économie pétrolière. 

La Gabon Manganese & Ferro-Alloys (GMFA) chargée de l'exploitation du manganèse d’Okondja

La GMFA va œuvrer à transformer localement le manganèse d'Okondja, gisement situé à environ 150 km de Franceville et qui est desservi par le Transgabonais.